www.flickr.com
17 août 2015

Sélection des livres de l'été

Bon ok, je m'y prends un peu tard pour vous proposer une sélection lectures pour la plage mais pensons aux veinards qui sont encore à lézarder sur la plage ou à cocooner sur le canap' avant l'agitation de la rentrée...! Et puis, il me fallait le temps de les lire moi, ses livres que j'ai choisis pour mes moments détente des vacances !

Reading-a-book-on-the-bea-001

Alors tout d'abord, après avoir lu la 1ère trilogie de Katherine Pancol sans grand enthousiasme mais avec curiosité pour la vie de ces filles il y a quelques années ( les yeux jaunes des crocodiles, la valse lente des tortues et les écureuils de Central Park sont tristes le lundi), j'ai décidé de continuer avec la suite Les muchachas. Il me manque le 3ème car la bibliothèque était fermée mais j'ai trouvé mieux que les 3 précédents, peut être moins éparpillé et plus centré sur qques personnages. Un bon moment de détente où l'on s'imagine bien suivant ces filles dans leurs vies quotidiennes. Peut être une adaptation au cinéma serait intéressante...! 

Source: Externe Source: Externe Source: Externe

Résumé du n°1 :

Aux Editions Albin Michel :
"Muchachas" - 12 février 2014

Les filles sont partout dans ce roman.
Elles mènent la danse. 
De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami. 
Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment. 
Des filles qui se battent pour la vie. 
Et les hommes ? 
Ils sont là aussi. 
Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent. 
Elles font voler le s destins en éclats. 
Et ça n’en finit pas !

Après quatre ans d’absence, Katherine Pancol revient avec un nouveau roman : Muchachas, premier volume d’une nouvelle série. Des histoires qui zigzaguent de Paris à Londres, de New York à Miami, de Saint Chaland à Cuba, des ferrailleurs bourguignons à l'univers de la mode et aux studios de musique.

 

Résumé du n°2 :

Aux Editions Albin Michel : 
"Muchachas 2" - 9 avril 2014

Ces filles-là sont intrépides.
Elles ne demandent rien aux autres.
Tout à elles-mêmes.
Cachent leur peur sous un sourire.
C’est le plus sûr moyen pour avancer, inventer, s’inventer.
Elles se sentent pousser des ailes, s’envolent, tombent et repartent de plus belle.
Il y a des secrets, des mystères, des trahisons.
Des obstacles à surmonter.
Des mots d’amour lancés à la volée.
La vie, quoi !

Résumé du n°3 :

Aux Editions Albin Michel : 
"Muchachas 3" - 4 juin 2014

Pour certaines, c’est l’heure de la revanche.
Pour d’autres, celle de la délivrance.
Ou de l’espérance.
Tout se noue, se dénoue, se renoue.
Les muchachas avancent à grand pas.
On ne sait jamais ce qui va arriver.
On retient son souffle, on croise les doigts.
Et viva las muchachas !

 

Un livre emprunté à Belle Maman d'un auteur qui m'avait bien plu dans la manière d'aborder un thème original (cf Un avion sans elle) et de proposer un dénouement auquel on ne s'attend pas et qui ne m'a pas déçu encore une fois avec de l'intrigue, de l'amour et une fin à laquelle on ne pense pas à premier abord et en plus , si l'on rajoute que l'histoire se passe à Giverny, cela ne peut qu'être sympa !

 

Source: Externe

Michel Bussi
Place Des Editeurs6 janv. 2011 - 298 pages

Résumé :

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au cœur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps. Un étonnant roman policier dont chaque personnage est une énigme. 

Un autre livre emprunté dans la bibliothèque de Belle Maman que je connaissais de nom et qui figurait sur ma liste de bouquins à lire, le style est léger et facile à lire, on a envie de savoir rapidement la suite de l'histoire, il se dévore et m'a rappelé mes lectures nocturnes des romans de Françoise Bourdin lors de ma dernière grossesse

Source: Externe

 

Demain est un autre jour Poche – 3 avril 2014

Résumé :

À la mort de sa mère, Brett Bohlinger pense qu’elle va hériter de l’empire de cosmétique familial. Mais, à sa grande surprise, elle ne reçoit qu’un vieux papier jauni et chiffonné : la liste des choses qu’elle voulait vivre, rédigée lorsqu’elle avait 14 ans. Pour toucher sa part d’héritage, elle aura un an pour réaliser tous les objectifs de cette life list... Mais la Brett d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec la jeune fille de l’époque. Enseigner ? Elle n’a aucune envie d’abandonner son salaire confortable pour batailler avec des enfants rebelles. Un bébé ? Andrew, son petit ami avocat, n’en veut pas. Entamer une vraie relation avec un père trop distant ? Les circonstances ne s’y prêtent guère. Tomber amoureuse ? C’est déjà fait, grâce à Andrew, à moins que...  Malgré tout, Brett va devoir quitter sa cage dorée pour tenter de relever le défi. Et elle est bien loin d'imaginer ce qui l'attend.

 

Et enfin, le dernier qui n'a pas remporté un franc succès chez moi mais qui peut être vous donnera en vie par curiosité de vous y jeter, On ne voyait que le bonheur de Frédéric Delacourt. Déjà quand son Best seller La liste de mes envies était sorti et que je l'avais choisi, je n'avais pas réussi à le finir. J'ai voulu retenter mais sans grand succès...est-ce dû à l'écriture ou à la banalité du quotidien d'une famille ordinaire où le pessimisme est souvent présent? je ne sais pas mais l'auteur ayant eu plusieurs prix, j'ai quand même rajouté ce livre sur ma liste de lectures de l'été.

Source: Externe

 

On ne voyait que le bonheur Broché – 20 août 2014

Résumé :

« Une vie, et j'étais bien placé pour le savoir, vaut entre trente et quarante mille euros.
Une vie ; le col enfin à dix centimètres, le souffle court, la naissance, le sang, les larmes, la joie, la douleur, le premier bain, les premières dents, les premiers pas ; les mots nouveaux, la chute de vélo, l'appareil dentaire, la peur du tétanos, les blagues, les cousins, les vacances, les potes, les filles, les trahisons, le bien qu'on fait, l'envie de changer le monde.
Entre trente et quarante mille euros si vous vous faites écraser.
Vingt, vingt-cinq mille si vous êtes un enfant.
Un peu plus de cent mille si vous êtes dans un avion qui vous écrabouille avec deux cent vingt-sept autres vies.
Combien valurent les nôtres ? »
À force d'estimer, d'indemniser la vie des autres, un assureur va s'intéresser à la valeur de la sienne et nous emmener dans les territoires les plus intimes de notre humanité. Construit en forme de triptyque, On ne voyait que le bonheur se déroule dans le nord de la France, puis sur la côte ouest du Mexique. Le dernier tableau s'affranchit de la géographie et nous plonge dans le monde dangereux de l'adolescence, qui abrite pourtant les plus grandes promesses.

Après tout ça, je vous laisse vous détendre avec un bon livre et surtout n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé en commentaires ci dessous...


Commentaires sur Sélection des livres de l'été

Nouveau commentaire